Pratique photo

PORTRAIT

 Angle et cadrage
 
 

Florence - Prise de vue au 60 mm

Le Portrait est une pratique photographique qui n'est pas si évidente qu'il n'y paraît ! Même si chacun a le sentiment que c'est facile, il est quand même délicat de varier les angles et les éclairages...

Au cours des essais de pose présentés dans les  pages qui suivent, j'ai utilisé en argentique des focales fixes de 28 mm, 35 mm, 40 mm, 50 mm, 60 mm et 85 mm. On observera que cette variation d'angle de prise de vue s'obtient facilement avec un zoom...en l'occurence, avec un boitier Nikon on aurait pu utiliser un 24-85, un 24-120, ou un 28-105. Cependant, pour présenter cette approche, l'emploi d'optiques fixes garantissait l'obligation de se placer à une certaines distance des modèles...le zoom permettant justement de s'affranchir de la distance pour conserver une image de même dimension. En numérique petit capteur (facteur 1.5) il est nécessaire de transposer d'une focale pour reconstituer les cadrages : un 35 mm cadre grosso modo comme un 50 argentique, un 50 comme un 75, etc...

Ces quelques pages permettent d'appréhender les différences d'approche entre un 28 mm...nécessitant d'être proche de la personne photographiée pour cadrer le visage, et le 85...plus distancié !

Merci à FLORENCE,  elle-même photographe de grand talent, et à ANNE, qui sont passées "de l'autre côté de la barrière" !

JMS

 
 

Anne - Prise de vue au 85 mm

Les images qui suivent donnent une idée rapide des différences de cadrage possibles selon l'angle de prises de vue. Pour débuter ....une très  charmante personne rencontrée dans un train en 1975 me pardonnera, je l'espère, de me référer à cette circonstance pour montrer l'utilité d'un 24 mm en portrait, quand on dispose de très peu de recul :
 
 

Angela - Prise de vue au 24 mm


L'angle changerait la forme du visage...?
Question de point de vue et de cadrage !







Un zoom serait si facile à utiliser ! Mais non, pour ces esais, j'ai utilisé trois boitiers argentiques: un Nikon éauipé du 28 mm 2.8 Ais, un Konica FS1 équipé du 40 mm Hexanon 1.8, et enfin un Leica M2 avec un Summicron rentrant 50 mm f 2. Cette dernière optique imposait d'ailleurs une distance de prise de vue de 1 mètre...alors que le 28 mm exige d'être très proche du modèle pour cadrer le visage. C'est cette raison qui explique l'usage fréquent de longues focales pour le portrait...

Au dela des différences optiques de chaque marque, l'approche est différente selon l'angle de prise de vue.

Merci à FLORENCE,  pour sa grande patience durant ces exercices !
 
 


 

Prise de vue au 50 mm



 
 
 
 
 
  

28 mm
 
40 mm
 
28 mm
40 mm
50 mm
50 mm
50 mm
50 mm
 
Ci-dessous, je me suis servi d'un Nikon F100 et deux focales fixes, le 35 et le 60 mm. Le film utilisé était un Fuji Sensia II 100 iso diapositif. On peut comparer l'angle et la profondeur de champ, qui présentent de grandes différences selon que l'on utilise le 35 mm (colonne de gauche) ou le 60 mm (colonne de droite). Un portraitiste "classique" préferera le 60 mm qui estompe le fond dès qu'il est utilisé à un diaph assez ouvert (entre f 4 et f 5.6). Par contre, la plus grande profondeur offerte par le 35mm oblige à choisir un cadrage plus dynamique, en se rapprochant, et à contrôler plus l'effet de fond.


35 mm
 
60 mm
 
35 mm
60 mm
35 mm
60 mm
35 mm
60 mm
35 mm
60 mm

 
 



Le 105, objectif roi ?
 


 

Prise de vue au 105 mm modifié Ai  f 4


105 Ai f 2.5   105 Ai f 2.8
 
105 modifié Ai f 2.8   105 Ai f 2.8
105 non Ai f 4 105 Ai f 4

 
 
 
 
 
 


 

Prise de vue au 105 mm 2.5 à pleine ouverture

Dans les années 70, la focale de 105 était souvent considérée comme la focale "reine" pour le portrait...Ici, avec un minimum de lumière...donc dans des conditions très délicates, un Nikon Ai 105 de 2.5 a été utilisé à pleine ouverture (profondeur de champ minimale) avec du film négatf couleur Fuji Superia 1600. Les clichés ont ensuite été scannés et transférés en noir et blanc sous Photoshop Elements.



Grand angle ou focale moyenne ?







Au cours de la scéance de pose présentée ci-dessous, je me suis servi d'un Nikon F100 et deux focales fixes, le 35 et le 60 mm. Pour de telles prises de vues en extérieur à l'ombre, avec un film rapide (Kodak 400 iso BW+), un zoom 35-70 ou 35-80 convient parfaitement pour les essais de cadrage.

En numérique petit capteur, il suffit de décaler du coefficient 1.5 les focales indiquées pour se rendre compte du recadrage : un 35 mm équivaut à un 50, un 60 à un 90 mm, mais la profondeur de champ sera quand même différente ! Faites vos essais !

Le 35 mm entraîne une légère déformation (amincissement) apte à dynamiser un visage en gros plan ou un mouvement en pied. Les premières images en haut montrent qu'en s'approchant du modèle et en cadrant de façon conventionnelle, le 35 mm permet des portraits naturels.

Le 60 mm, ou le 50 mm standard, permettent des cadrages traditionnels en buste sans aucune déformation...hors volonté de cadrer "à la mode" (cadrages obliques ou décalés). Cette focale permet d'être "ni trop près, ni trop loin" du modèle, ce qui facilite le dialogue et la décontraction.

Car le secret des scéances de poses "dynamiques", c'est de faire beaucoup d'images à une cadence très rapide, tout en bavardant de façon à entretenir une ambiance très décontractée. On peut même recourir à un assistant qui par ses facéties déridera le modèle !

Pour présenter ces pages, 72 photos ont été faites. Une vingtaine a été sélectionnée, page suivante vous trouverez les 7 qui plaisent le plus à la fois au photographe et au modèle, soit 10% de réussite, ratio absolument normal en portrait...car si vous ne dialoguez avec votre modèle après le développement, en lui laissant déchirer les photos où elle ne se plait pas, jamais plus elle ne posera pour vous !
 
 


 
 

Anne


35 mm
60 mm
à gauche
35 mm
 

A droite
60 mm

à gauche
35 mm
 

A droite
60 mm

à gauche
35 mm
 

A droite
60 mm

60 mm

La sélection des meilleures images se fait, dans l'idéal, avec le modèle: ci dessous, les images que préférait Anne lors de cette série de prises de vues noir et blanc :
 
 

 
 
 



 
 








Au cours d'une séance ...bien arrosée, compte tenu de la canicule, le 85 mm a été monté sur un Nikon F90, film Kodak Royal 200. Le 85 est idéal à la fois pour prendre des cadrages serrés; et pour s'éloigner quand l'ambiance devient dangereuse...pour le photographe !
 
 

focale 85 mm


     
 

Photos JMS


La retouche numérique
 
 
 

Anne

Ces prises de vues début (fin 2001- début 2002) ont été faites avec pour seul éclairage une petite lampe de 75 watts. Nikon 105 de 2.5 à pleine ouverture, Superia 1600...retraité en noir et blanc sous Photoshop, avec l'aide du modèle pour le choix de la gamme de gris ! Vous préferez le noir et blanc ou la couleur ?

Le post-traitement numérique vous permet de choisir...après la prise de vue.
Scanner Nikon 4000 ED, logiciel Photoshop Elements.


     
 
 

Fantaisies numériques ...
 
 












Certaines images ont été interprétées selon diverses possibilités offertes par les logiciels Photoshop Elements et Photo Impact 6...Place à la variété des interprétations...


 
   
 
   
 

   
 
 
 
 

Black and white

A partir d'une série de prises de vues avec pour seul éclairage une petite lampe de 75 watts. Nikon 105 de 2.5 à pleine ouverture, Superia 1600...différents mode de noir et blanc ont été testés avec Ulead Photoshop Elements.


Cliché couleur
d'origine

 
 
   
   
 


La prise de vue en numérique permet bien entendu de disposer de façon immédiate de la "base" qui peut faire l'objet de post traitements !

Photos JMS



Vous retrouverez aussi des conseils "portrait" en numérique dans le
livre de JMS et des correspondants PICTCHALLENGE



 
 
 

retour à l'index technique pratique
 
 

retour à l'index général
 
 


copyright www.pictchallenge.com


Vous trouverez des conseils liés au numérique dans le
livre de JMS et des correspondants PICTCHALLENGE